Accéder directement au contenu principal

Critères et processus

Le titre de fellow de l’IAS célèbre l’excellence des administrateurs de sociétés canadiens, notamment ceux ayant principalement de l’expérience en matière de gouvernance d’organisations à but non lucratif. Il rend hommage aux administrateurs qui ont contribué de façon exceptionnelle aux entreprises et aux organisations à but non lucratif dans l’ensemble du pays par leur leadership en gouvernance au sein des conseils d’administration.

Chaque année, jusqu’à cinq fellows se voient octroyer le titre de F.ICD lors du Gala des Fellows de l’IAS.

Mis en candidature par leurs pairs, ils sont évalués par un comité de sélection comprenant des personnalités importantes de la communauté des administrateurs canadiens. Les membres du comité et les membres du conseil de l’IAS ne sont pas admissibles à la mise en candidature et ne peuvent pas participer au processus de mise en candidature.

Admissibilité

  • Les personnes mises en candidature doivent avoir à leur actif une carrière remarquable comme administrateur. Les candidats sont évalués selon des critères de sélection qui tiennent compte de l’ampleur et de la profondeur du leadership en matière de gouvernance dont ils ont fait preuve à la salle du conseil dans une variété de situations ainsi que d’autres contributions à la bonne gouvernance.

    Le Comité de sélection des candidats au titre de fellow accueille les mises en nomination d’administrateurs œuvrant auprès de sociétés ouvertes et fermées, d’organismes à but non lucratif et de sociétés d’État.

     

Critères d’obtention du titre de fellow

  • L’IAS honore la contribution et le leadership des administrateurs des conseils canadiens qui incarnent les normes les plus élevées en matière de gouvernance et qui méritent notre reconnaissance comme fellows de l’IAS.

    Les fellows ont mérité le respect de leurs pairs en raison de leur professionnalisme, de leur intégrité et de leur savoir ainsi que par leur éloquente feuille de route en tant que leader exceptionnel à la salle du conseil de différentes organisations.

    Les mêmes normes de sélections élevées s’appliquant aux prix des fellows décernés aux administrateurs d’organisations à but lucratif s’appliqueront également aux fellows reconnus principalement pour leur excellence en matière de gouvernance d’OBNL. Cette reconnaissance particulière envers la gouvernance et le leadership au sein d’OBNL se distingue de celle accordée aux initiatives philanthropiques.

    Les critères suivants servent de lignes directrices pour la mise en candidature des candidats au titre de fellow de l’IAS :
    • Qualités de leader et d’administrateur
    • Reddition de comptes aux parties prenantes
    • Contributions à la gouvernance
    • Relations avec le chef de la direction et les gestionnaires
    • Amélioration de l’efficacité du conseil
    • Collégialité

Qualités de leader et d’administrateur

  • Les candidats démontrent, depuis nombre d’années, des qualités exceptionnelles de leader et d’administrateur, fondées sur leur expérience, leurs connaissances, leur vision et leur discernement. Ce sont des personnes intègres, qui font preuve d’une compréhension profonde des devoirs de loyauté et d’honnêteté incombant à tout administrateur et qui favorisent un climat où règne l’éthique professionnelle. Tournés vers l’avenir, ils adhèrent aux valeurs de l’organisation en contribuant à façonner sa culture, sa mission et son orientation stratégique et contribuent à assurer la bonne relève de la haute direction tout en supervisant la gestion du risque et les contrôles interne.

Reddition de comptes aux parties prenantes

  • Les candidats comprennent les intérêts des actionnaires et des autres parties prenantes et s’efforcent d’en assurer l’équilibre. Jamais ils ne font passer leurs intérêts personnels avant ceux de leur entreprise ou de l’organisation. Ils démontrent leur engagement à l’égard de la transparence et de la divulgation d’information. Les candidats s’efforcent constamment d’aller au-delà des exigences légales et réglementaires de manière à accroître, et non seulement à protéger, les intérêts des actionnaires ou des parties prenantes.

Contributions à la gouvernance

  • Les candidats démontrent des pratiques exemplaires à la table du conseil et une feuille de route de leadership exceptionnel dans plusieurs organisations. Ils assument un rôle de leadership aux conseils afin que les organisations bénéficient de leurs pratiques de gouvernance supérieures. En outre, leur apport à la bonne gouvernance des sociétés canadiennes se manifeste également à l’extérieur des conseils.

Relations avec le chef de la direction et les gestionnaires

  • Les candidats favorisent une gouvernance efficace grâce aux relations hautement constructives qu’ils entretiennent avec le chef de la direction et les gestionnaires. Ils jouent les rôles de conseiller, d’expert en rétroaction et de guide auprès du chef de la direction en aidant ce dernier à déceler et à gérer les occasions d’affaires ainsi que les risques et dangers. Les candidats assistent la haute direction dans l’élaboration de l’orientation stratégique de l’entreprise et dans la recherche d’un équilibre entre les objectifs parfois contradictoires d’un rendement à long terme et d’un rendement à court terme et autres exigences internes et externes.

Amélioration de l’efficacité du conseil

  • Les candidats possèdent une bonne compréhension du rôle du conseil ainsi que des obligations et responsabilités juridiques des administrateurs. Ils exercent une influence positive sur l’efficacité organisationnelle et l’amélioration des activités du conseil. Ils n’hésitent jamais à questionner et à demander des précisions au-delà des chiffres et des mots et à remettre en question les approches et les pensées traditionnelles de sorte que le conseil devienne un atout concurrentiel pour l’entreprise ou l’organisation. Les candidats projettent bien la vision et la culture de l’entreprise et ils excellent dans les relations entre le conseil et les gestionnaires.

Collégialité

  • Les candidats savent travailler avec les autres de façon efficace et possèdent la maturité nécessaire pour critiquer un collègue sans que leurs remarques prennent une tournure personnelle. Ils font par ailleurs preuve de jugement en respectant les points de vue des autres administrateurs lorsqu’ils diffèrent des leurs. Les candidats démontrent leur sens commun en sachant à quel moment prendre la parole et à quel moment écouter. Ils savent également poser des questions difficiles et pertinentes, mais avec civilité et respect.
     
Haut